Uncharted : Drake’s fortune

Avatar dataripper | mars 26, 2014

Depuis le temps que j’aurais dû jouer à ce titre, je m’en mords les doigts. Quand un jeu est aussi médiatisé et adulé j’ai tendance à me méfier, pourtant je n’aurais pas dû ! Ce jeu est juste énorme, un des meilleurs jeux que j’ai joué de ces 10 dernières années.

La première chose qui impressionne est la claque graphique que l’on se prend. C’est beau, riche et détaillé. On a peine à croire que l’on est sur une PlayStation 3, c’est largement à la hauteur des meilleures productions actuelles sur un PC de bourgeois. La console en a dans le ventre, Uncharted en est la preuve, il est juste dommage que peu de studios puissent exploiter la machine. La direction artistique n’est pas en reste, que ce soit la cité en ruine, la forteresse ou la base sous-marine c’est inspiré et l’on sent que l’équipe s’est documentée pour faire la modélisation. On restera régulièrement bouche bée devant la splendeur des décors et le travail fourni par Naughty Dog.

L’ambiance sonore a elle aussi été soignée à l’extrême, les musiques accompagnent l’action avec brio et on sent bien l’inspiration de John Williams. L’univers prend littéralement vie devant nous, grâce à une technique parfaite. Le doublage francophone est aussi de haute volée, on prend plaisir à écouter les répliques des différents protagonistes, il s’agit d’un des meilleurs que j’ai entendu dans un jeu vidéo.

L’ambiance Pulp années 30 a sus être savamment transposée dans un univers résolument contemporain. Le modèle Indiana Jones a été respecté à la lettre, les anciennes ruines, l’archéologue concurrent et même les nazis sont là. Mais Naughty Dog a su aussi poser des originalités comme notre héros Nathan Drake, qui certes est un beau gosse encore une fois, mais tous les problèmes lui tombent dessus tout le temps. Il n’a pour ainsi dire pas de chance, si quelque chose peut mal tourner, immanquablement ce sera la catastrophe !

Par contre on pourra rapidement reprocher au scénario d’être aussi épais qu’une feuille à cigarette, la quête de l’El Dorado n’est qu’un prétexte pour la mise en scène des aventures de Drake. On pourra reprocher la linéarité du Game design. Les couloirs se succèdent en débouchant immanquablement vers des arènes où les combats s’enchaîneront sans vous laisser souffler. Je lui reconnaîtrais un autre défaut, mais celui-ci est à imputer a l’air du temps, il est beaucoup trop facile, même en Hard les ennemies n’opposent pas trop difficulté.

On sent que l’équipe de développement se cherche dans ce premier titre de la saga Uncharted, mais dès le second volet ils toucheront du doigt la perfection pour un TPS. Il sera plus riche, plus équilibré et plus beau, en somme ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle en matière de divertissement. Si vous n’avez pas encore touché à cette série je vous invite à rapidement le faire par l’intermédiaire du box regroupant les 3 titres de la PlayStation 3, qui en plus est à un prix plus qu’abordable (45€).

Facebook Comments

Written by dataripper


Comments

This post currently has no responses.

Leave a Reply









  • Dataripper 2018