Nokia Lumia 1020 et Windows Phone 8.1

Avatar dataripper | février 4, 2015

Pendant que tout le monde roule en Android ou iOS, j’ai choisi d’aller voir ailleurs. Pour ceux qui me connaissent, c’est assez habituel de ma part. Appelez ça esprit de contradiction ou simplement curiosité ; au final, peu importe. Je pense avoir fait un très bon choix l’année dernière avec ce téléphone et en voici les raisons.

Windows Phone

set2Je n’ai jamais été tendre avec Windows 8 dans sa version PC, mais le constat est bien différent ici. Sur un format « Smartphone », j’avoue que l’interface avec des tuiles est des plus sympas. Instinctif et personnalisable à l’envie, c’est vraiment ce qui se fait de mieux au niveau de l’interface. Il faut dire que les autres ne font pas grand-chose pour innover de ce côté. Il m’est devenu impossible de revenir aux bureaux avec de simples raccourcis. Les tuiles dynamiques qui affichent directement un résumé des informations dont on a besoin ou les mises à jour sont infiniment plus pratiques que les simples raccourcis.

Le seul défaut notable au système d’exploitation est le manque d’applications, mais c’est relatif. Dans la pratique, on n’a jamais besoin d’installer 50 applications, on finit par sélectionner les plus efficaces et ici tout y est ; pas de fioritures. Par contre, pour les applications photo, on a l’embarras du choix. Heureusement pour le modèle que je possède, vu qu’il est considéré à raison comme le meilleur PhotoPhone. Je vous ferai certainement un article sur les applications qui me semblent indispensables.

Je ne regrette pas du tout mon abandon d’Android et pour une fois je peux affirmer que Microsoft a fait un sans-faute. N’écoutez pas les esprits chagrins qui ne lui laissent pas sa chance, car à l’usage c’est juste le meilleur OS que j’aie jamais touché.

Tout pour l’image

L’appareil en lui-même est très sobre et relativement lourd, en tout cas bien plus que le Galaxy S que j’ai abandonné. Seul point noir, les bords ronds qui sont particulièrement glissants ; il n’est pas rare qu’il m’échappe des mains.

Là où Nokia n’a rien négligé, c’est au niveau de la résistance : c’est un tank. J’avoue ne pas avoir été particulièrement tendre avec, il s’est même pris une chute sur du carrelage et… Rien ! Toujours vivant et prêt à l’emploi.

nokia_lumia_eos_1020_pureview_camera_shutter_video_by_renatofraccari-d6cz49nLe hardware de la machine n’a rien d’exceptionnel pour du haut de gamme, un dual core et 2Go de mémoire vive pour ne citer que les plus importants. Là où il est différent des autres, c’est son appareil photo : un excellent 41 mégapixels. À ce genre de chiffre, j’ai l’habitude de prendre du recul, mais ici ce ne sont pas que des chiffres ; l’objectif est d’excellente qualité et stabilisé, chose que les constructeurs ne faisaient quasiment pas avant la sortie de celui-ci. D’ailleurs, les 41 mégapixels sont surtout utilisés pour le Zoom numérique, aucune pixellisation n’est à prévoir. L’image prise est ensuite traitée pour tenir sur du 5 mégapixels (l’originale est conservée), ce qui est largement suffisant et le traitement fait vraiment des merveilles.

Presque toutes les images prises sont de toute beauté, même moi qui n’y connais rien en photo, j’arrive à faire des photos tout à fait honnêtes ; pour vous en convaincre, faites un petit tour sur mon Flikr. Au niveau des réglages, l’application de Nokia est très complète et les « pros » de la photo s’y retrouveront, pour les autres le mode automatique fait aussi très bien l’affaire.

Facebook Comments

Written by dataripper


Comments

This post currently has no responses.

Leave a Reply









  • Dataripper 2018